J’ai trouvé un animal

PROANIMA – COVID-19 

Veuillez noter que le refuge est accessible sur rendez-vous seulement. Pour plus d’informations, veuillez nous contacter : 450-655-2525 (ou 1 833 445-2525) poste 0 ou à info@proanima.com

Pour les visites sur rendez-vous, veuillez suivre les recommandations suivantes avant de vous présenter au refuge : 

  • Portez un masque en tout temps (mettez le vôtre, sinon nous vous en donnerons un jetable à votre arrivée)
  • Lavez-vous les mains à votre arrivée (installation prévue à cet effet)
  • Respectez un minimum de 2m de distance physique
  • Visite de 1 personne par famille à la fois

Quoi faire lorsque vous trouvez un animal domestique?

Si vous avez trouvé un animal domestique dans l’un de nos territoires desservis, quelqu’un est sûrement à sa recherche.

Le traitement des appels se fait selon le niveau d’urgence.

Si vous avez trouvé un animal en dehors de notre territoire, consultez la liste des refuges de la région.

Animal domestique agressif, blessé ou en danger
  1. N’entrez pas en contact avec l’animal.
  2. Assurez d’abord la sécurité des gens et de l’animal. Si celui-ci semble agressif, ne vous mettez pas en danger.
  3. Contactez-nous immédiatement. En dehors de nos heures d’ouverture, contactez le Service de Police au 911.
S’il s’agit d’un chien
  1. S’il porte la médaille de Proanima, contactez-nous sans attendre.
  2. S’il porte une toute autre identification, vous pouvez tenter de retrouver son propriétaire par vous-même. Il vous en sera très reconnaissant!
  3. Vous pouvez venir porter l’animal au refuge pendant nos heures d’ouverture. Nous pouvons également venir le chercher, il suffit de nous contacter.
  4. En dehors de nos heures d’ouverture, gardez l’animal dans un lieu sûr et contactez-nous dès l’ouverture de nos bureaux. Si possible, confinez l’animal dans une cour, une remise ou une pièce, en vous assurant qu’il ne manque ni d’eau ni de nourriture.
  5. Si vous n’êtes pas en mesure d’approcher l’animal, contactez-nous pour que nous puissions connaitre sa position et aller le chercher.
S’il s’agit d’un chat
  1. S’il porte la médaille de Proanima, contactez-nous immédiatement.
  2. S’il porte une toute autre identification, vous pouvez tenter de retrouver son propriétaire par vous-même. Il vous en sera très reconnaissant!
  3. Vous pouvez venir porter l’animal au refuge pendant nos heures d’ouverture. Nous pouvons également venir le chercher chez vous uniquement si l’animal est confiné. Nous ne pouvons pas partir à la recherche d’un chat en liberté. Si nécessaire, vous pouvez louer une cage trappe pour le recueillir.
  4. En dehors de nos heures d’ouverture, gardez l’animal dans un lieu sûr et contactez-nous dès l’ouverture de nos bureaux. Confinez l’animal dans une cour, dans une remise ou dans une pièce en vous assurant qu’il ne manque ni d’eau ni de nourriture.
S’il s’agit de chatons

Vous avez trouvé un ou des chatons dehors ? Vous trouverez ici plusieurs conseils utiles.

Voici un schéma sur les premières étapes à suivre :

Après vérification, vous avez décidé de vous en occuper ? Voici plusieurs étapes à suivre : 

1. Installez-le(s) dans un espace sécuritaire
Mettez le chaton dans une pièce isolée, avec des couvertures et des coussins dans une boîte en carton par exemple. Il faut que l’endroit soit calme et à l’abri de vos autres animaux (si vous en avez).

 2. Réchauffez-le
C’est une étape très importante car en l’absence de maman, les chatons en bas de 4 semaines sont fragiles et incapables de garder la chaleur de leur corps, condition essentielle pour qu’ils puissent ensuite manger et se développer. Utilisez pour cela des couvertures ou idéalement un sac magique que vous pouvez trouver chez un vétérinaire ou en animalerie. Augmentez au besoin la température de la pièce.
Indicateurs de température corporelle optimale :

  • 4-6 semaines d’âge : 37.7 – 38.3 C
  • 6-8 semaines d’âge: 37.7 – 38.3 C

3. Nourrissez-le
Suivez ce guide selon l’âge estimé du chaton :
Le chaton est âgé de 0 à 21 jours 

  • Moins de 7 jours : yeux fermés, oreilles pliées, cordon ombilical encore présent
  • De 7 à 14 jours : yeux ouverts, oreilles légèrement dépliées, pas de cordon ombilical
  • De 14 à 21 jours :  oreilles redressées, présence de dents à l’avant, essaie maladroitement de marcher

Jusqu’à 21 jours, le chaton doit absolument être nourri aux trois ou quatre heures avec une formule spécialement conçue pour les chatons, à l’aide d’un biberon adapté. Vous trouverez tout le nécessaire dans les animaleries ou les cliniques vétérinaires. Attention : ne donnez jamais de lait de vache à un chaton. Ce type de lait n’est pas approprié et peut occasionner diarrhées et plusieurs problèmes de santé.

le chaton est âgé de 21 jours ou plus
De 21 à 28 jours : le chaton explore avec plus d’assurance, présence de canines, capable de rétracter ses griffes. À partir de sa quatrième semaine de vie, vous pouvez lui donner de la nourriture humide pour chaton diluée avec un peu d’eau, quatre fois par jour. Si le chaton ne la mange pas, il faudra alors lui offrir le biberon (voir plus haut).

Un indicateur de bonne nutrition est la prise de poids régulière. Utilisez une balance de cuisine et pesez-le pour vérifier qu’il prend suffisamment de poids.

IMPORTANT!
Le chaton doit être bien positionné lors des repas. NE JAMAIS METTRE UN CHATON SUR LE DOS LORS DES REPAS. Tout simplement car le chaton mal positionné, peut aspirer du lait dans ses poumons au lieu de l’avaler, résultant d’une pneumonie et/ou de la mort.   Les chatons sont plus confortables lorsqu’ils sont dans la même position que celle qu’ils ont lors de l’allaitement naturel avec leur mère. Pour obtenir cette position, placez le chaton à plat ventre sur une couverture. Si le chaton est agité, il est possible de l’emmailloter dans une serviette. 

 

4. Gardez-le propre
La mère stimule les chatons à déféquer et à uriner régulièrement.  Les chatons ont besoin d’être stimulés jusqu’à 3 semaines d’âge.  Ils doivent être stimulés après chaque repas. Les chatons doivent uriner à chaque fois et doivent déféquer au moins une fois par jour. L’urine est jaune pâle/transparent et les selles sont jaune-brunes avec une texture molle semblable à du dentifrice.  Après chaque repas, frottez l’abdomen et la région génitale DOUCEMENT avec une boule de ouate ou une gaze humidifiée avec l’eau tiède.  Si le chaton ne prend pas le biberon et semble gonflé au niveau de l’abdomen, essayez de stimuler la miction et la défécation avant le repas. On peut aussi essayer de faire roter le chaton en tapant doucement sur le dos. Si le chaton avale beaucoup d’air lors de la prise du biberon, il peut être nécessaire de stimuler le rot après chaque repas en plus de la miction et la défécation.

5. Attention aux microbes
Les chatons sont fragiles et sont à risque de développer des maladies infectieuses. Avant et après avoir pris soin du ou des chatons, lavez-vous les mains. Utilisez idéalement des vêtements spéciaux pour venir dans la pièce du chaton. Évitez le contact avec des animaux non vaccinés et/ou qui vont à l’extérieur. 

Vous souhaitez les garder encore quelque temps et leur trouver une famille adoptive ?

Pensez à plusieurs choses :

  • leur socialisation : vers 3 semaines d’âge, les chatons ont besoin de faire de l’exercice et jouer avec leurs frères et sœurs. La socialisation avec les humains peut commencer à cet âge aussi. La période de socialisation critique du chaton est entre 4-12 semaines d’âge. Fournir des jouets sécuritaires et jouer au moins une fois par jour avec eux (jamais avec les doigts !)
  • pensez à les stériliser et les vacciner ou à vous assurer que la future famille le fera : on ne veut pas contribuer au problème de surpopulation féline en laissant un chat se reproduire.

Si vous n’êtes pas en mesure de garder les chatons jusqu’à leur sevrage

Contactez le service animalier de votre région. Surtout, ne les laissez pas dans la nature! Ceci contribue à la surpopulation féline et leur donne peu de chances de survie.
Les chatons en bas 2 mois ont moins de chance de s’en sortir dans les refuges surtout sans la présence de leur mère. Leur système immunitaire étant très vulnérable, ils peuvent très facilement tomber malades. En les gardant quelques semaines à la maison et en les socialisant, vous aidez énormément les refuges en évitant des admissions supplémentaires d’animaux très vulnérables dans un environnement très stressant. Voir des chatons grandir à la maison est une très belle expérience. Les chatons demandent seulement une pièce, de la nourriture et beaucoup d’amour!
 

Quoi faire lorsque vous trouvez un animal de la faune ?

Bien que les villes soient souvent considérées comme des milieux inhospitaliers pour la faune, plusieurs petits mammifères ont élu domicile dans les habitats construits par l’homme. Consultez ici la page du Ministère des forêts, de la Faune et des Parcs pour avoir plus d’informations.

À noter : le refuge n’est pas en mesure d’accueillir ou de soigner les animaux sauvages.

Comment les éloigner ?

Une marmotte a élu domicile sous votre spa? Un raton laveur se gave goulûment de vos ordures? Un écureuil joue dans votre cheminée? Ces situations fréquentes peuvent être désagréables.

Toutefois, ces animaux sont aussi sur leur territoire et nous devons partager notre environnement avec eux.

les solutions dissuasives pour éloigner ces animaux

Ne pas relocaliser vous-mêmes les animaux de la faune

« Dans tous les cas, il est fortement déconseillé de relocaliser les petits mammifères urbains loin de leur lieu de capture. Lorsqu’un animal est déplacé d’un milieu où il trouvait nourriture et abri, et que ceux-ci demeurent encore accessibles, ce n’est qu’une question de temps pour qu’un autre animal vienne prendre la place de l’animal déplacé. Le problème n’est donc pas réglé à la base et ce n’est qu’un éternel recommencement. Tous les spécialistes s’entendent pour dire qu’il faut éviter de relocaliser les animaux, même si ceux-ci ont l’air en bonne santé. En effet, chaque déplacement d’animaux sauvages est associé au risque d’introduire de nouvelles maladies ou de nouveaux parasites dans une région où ces derniers sont absents, ce qui peut avoir des conséquences néfastes importantes pour la santé publique, l’agriculture ou la conservation des espèces menacées. » – Site du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Animaux blessés

Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, lorsque vous trouvez un animal blessé, malade ou mort vous devez suivre ces quelques conseils pour votre sécurité.

Que faire en présence d’un animal sauvage blessé ou malade

Dans certains cas, laisser la nature suivre son cours peut être la meilleure option. En effet, la mort d’animaux sauvages est une partie intégrante des écosystèmes sains et la survie de certains animaux dépend de la mort d’autres animaux. Ainsi, un animal malade, blessé ou mort servira de repas à un prédateur qui pourra l’utiliser pour nourrir ses propres petits et leur permettre de survivre.

À proximité d’un animal blessé ou malade, les consignes de sécurité suivantes devraient être suivies :

  • Gardez les animaux domestiques éloignés en tout temps afin de minimiser le stress de l’animal et d’éviter la propagation de maladies;
  • Évitez de demeurer près de l’animal, car cela pourrait le stresser davantage;
  • Ne tentez jamais d’intervenir auprès d’un animal qui pourrait vous mordre ou vous blesser comme les cerfs, les hérons ou les ratons laveurs.

Lorsqu’un animal blessé est découvert, il est nécessaire de communiquer avec SOS Braconnage avant toute intervention, car certains animaux sont à déclaration obligatoire. Que les espèces soient ou non à déclaration obligatoire, nous vous recommandons de ne prendre aucun risque pour votre sécurité et celles d’autres personnes.

S’assurer que l’animal sauvage est réellement blessé ou malade

Les animaux sauvages blessés ou morts peuvent être porteurs de maladies transmissibles à l’humain. Par conséquent, il est important d’éviter de s’en approcher ou de les manipuler. Les signes suivants sont les plus souvent notés chez des animaux malades ou blessés :

  • plaie, saignement ou blessure évidente;
  • difficulté à respirer ou respiration bruyante;
  • écoulement des yeux ou des narines, paupières collées;
  • difficulté à se déplacer, à se lever ou à tenir sa tête droite ou relevée;
  • léthargie ou abattement marqué;
  • fourrure ou plumes souillées autour de l’anus
  • zones de peau dénudées de poils ou de plumes;
  • oiseaux incapables de voler, avec une aile pendante. 

Organismes à contacter selon l’espèce :

  • Tous les animaux (sauf oiseaux) : Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs au 1-844-523-6738.
  • Oiseaux:
    • Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP) à Saint-Hyacinthe (514) 345-8521 #8427 ou (450) 773-8521 #8427
    • Le Nichoir au 450-458-2809
    • Clinique des oiseaux de proie au 450-773-8521, poste 8111
Animaux morts

Contactez-nous au 450-655-2525, sauf s’il s’agit d’un oiseau de proie. Dans ce cas, contactez SOS Braconnage au 1-800-463-2191.

Animaux orphelins

Les faux orphelins de la faune

Malgré la très bonne intention de vouloir aider ces faux orphelins, les citoyens vont poser des gestes qui vont diminuer les chances de survie de l’animal. Il faut savoir que les bébés des espèces sauvages sont souvent laissés seuls dans la journée, et uniquement nourris en soirée ou dans la nuit. Ils ne sont donc pas véritablement abandonnés par leur mère.

Le site du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs donne d’ailleurs comme exemple les lièvres d’Amérique qui vont séparer leurs jeunes les uns des autres et les cacher à différents endroits dans l’environnement, pour éviter que tous les jeunes de la portée soient dévorés si un prédateur les découvre.

À RETENIR : «Intervenir sur la simple observation qu’un jeune animal est seul en nature a souvent comme conséquence d’en faire un animal orphelin, alors qu’il n’en était pas un en réalité! Ce geste posé à la hâte pourrait compromettre la santé ou la survie de l’animal.» – le MFFP

Nous vous invitons à consulter le site du MFFP pour savoir quand et comment intervenir auprès des animaux de la faune: https://mffp.gouv.qc.ca/

Bébé écureuil
La cohabitation urbaine avec les animaux sauvages est souvent bien difficile pour eux. Vous avez sûrement déjà observé des nids d’écureuils dans des endroits inusités comme sur des balcons ou au bord d’une fenêtre. Les mamans écureuils doivent installer leur nid pour mettre au monde leurs petits en sécurité, mais les forêts sont rasées pour laisser place à des rues, les arbres feuillus sont coupés et elles se retrouvent avec peu de possibilités. Soyons patients et indulgents envers ces mères qui se débrouillent comme elles peuvent en attendant que les arbres se couvrent de feuilles au printemps et qu’elles puissent s’installer ailleurs plus confortablement.
 
Vous avez trouvé un bébé écureuil ?
 
Les bébés écureuils sont régulièrement transportés d’un nid à l’autre par les parents. Il n’est donc pas inhabituel qu’un jeune soit échappé au sol ou égaré dans le déplacement. S’il est à portée facile de prédateurs, il peut être replacé dans un arbuste ou un nid temporaire à proximité. Il faut les observer de loin afin de ne pas dissuader les parents de revenir les chercher ou de continuer à s’en occuper. Le bébé écureuil aura besoin d’assistance seulement s’il montre des signes de faiblesse générale ou si la mère n’est pas revenue dans les 24 heures suivantes :
 
1. Surveillez les alentours

Est-ce que le bébé est dans un nid, mais qui est tombé au sol ?  Est-ce que le bébé traverse la rue, loin des arbres ? Est-ce que le bébé est seul ? Vérifier les alentours car ils le sont rarement. Notez l’endroit de la découverte et vérifiez si vous voyez des nids aux alentours (dans les crevasses, nids de branches et trous dans les arbres, par exemple). Notez les endroits.

2.Vérifiez si le bébé est blessé
Est-ce qu’il y a du sang ? Est-ce que le bébé semble avoir été mordu ? Est-ce qu’il y a des œufs de mouche (petits grains de riz jaunâtres collés au pelage) ? Est-ce qu’il est déshydraté ? Si c’est le cas, contactez rapidement Écureuil Land : http://m.me/ecureuillandqc

 

3. Réchauffez le bébé immédiatement
Très important et à faire rapidement, même en été. Vous pouvez prendre une couverture de polar et mettre le bébé contre vous le temps de trouver une source de chaleur convenable. Ensuite, utilisez une bouteille d’eau chaude enveloppée dans un tissu ou un sac magique pour aider le bébé à maintenir une chaleur corporelle adéquate (il ne régule pas eux-même leur température avant 8 semaines environ). Mettez-le dans une boîte de plastique (évitez le carton) avec des couvertures de polar et la source de chaleur choisie quand vous êtes à la maison. 

4. Essayez de le réunir avec sa mère 🐿
Le matin tôt ou en début de soirée sont les moments idéals pour tenter une réunion.  Si le bébé n’EST PAS blessé, n’a pas d’œuf de mouche et semble en bonne santé, il faut impérativement tenter un retour avec la mère. Cela restera toujours la meilleure solution pour eux. Une maman reprendra son bébé même si vous l’avez touché avec vos mains. 

5. Dois-je nourrir le bébé écureuil ?🍼
La réponse courte est NON. Mais le bébé peut être déshydraté, il aura alors besoin de Pédialyte tiède, et ce, uniquement lorsque le bébé sera réchauffé et avec une seringue adaptée. NE DONNEZ JAMAIS DE LAIT DE VACHE OU DE LA NOURRITURE à un bébé écureuil.
Vous trouverez la procédure complète de soin dans le guide de soins d’urgence pour bébés écureuils, disponible ici : http://bit.ly/ecureuilland

6. Lui donner un abri sombre et tranquille
Installez une boîte en plastique dans un lieu tranquille, loin des jeunes enfants et des animaux de compagnie. Ne le dérangez pas plus que nécessaire.

Lisez ceci avant de prendre un bébé écureuil qui semble seul

Si vous trouvez un bébé écureuil, il n’est pas toujours nécessaire de le prendre et l’amener chez vous. Lorsque le beau temps revient, certains bébés commencent à s’aventurer hors de leur nid, parfois un peu loin.
>> Si le bébé a les yeux fermés, qu’il est blessé ou qu’il vient grimper de lui-même sur vous, ceci indique qu’il a besoin de secours et que vous devez agir pour l’aider rapidement.
>> MAIS… S’il s’amuse, qu’il est mobile et joue, il suffit de le surveiller à distance pour vous assurer que les prédateurs ne l’attaqueront pas et vous assurer que la mère revienne le chercher. On évite de les nourrir, surtout avec des noix, des fruits ou toute forme de lait (lait de vache et lait pour nourrisson sont à éviter, entre autres).
 
Si la journée achève, que le soleil est prêt à se coucher et que la mère n’est toujours pas revenue alors là, oui, prenez-le à la maison pour la nuit. Donnez-lui de la chaleur et de l’hydratation (selon les instructions ci-haut).
Mais vous devez essayer de le réunir avec sa mère tôt le lendemain matin. Vous l’apportez à l’endroit où vous l’avez trouvé et vous attendez un bon moment, tout en le surveillant de loin, pour voir si la mère revient le chercher. Dans beaucoup de cas, elle revient.
La mère va reprendre son bébé même si vous l’avez touché. Essayez plusieurs fois au cours de la journée en revenant au même endroit avec le bébé. Si elle ne revient pas, le bébé est probablement seul. Vous pouvez alors contacter Écureuil Land. Mais vous devez essayer la réunion avec la mère avant toute chose.
 
Pour résumer
 
La création de « faux orphelins » n’est pas une solution gagnante, autant pour la mère que pour les bébés que pour nous. Il faut faire preuve de patience si vous avez trouvé des bébés (ceux qui sont en santé). Les mamans vont habituellement déplacer leurs petits dans les jours suivants. Parfois c’est dans l’heure même, parfois 3 jours plus tard. De plus, ce n’est pas grave si vous avez touché les bébés avec vos mains. Les mamans reconnaissent les cris de leurs bébés. 
 
Vous avez besoin d’aide avec un écureuil ? Vous souhaitez devenir famille d’accueil pour bébés écureuil ? Contactez l’organisme Écureuil Land.
 

Vous avez besoin d’un transport ?

Consultez notre rubrique ou contactez notre équipe : 1 833-445-2525 / info@proanima.com